[Top] Les 10 meilleurs boutons Nintendo



bouton_AEh non, nous n’allons pas parler d’acné mais bien des boutons de nos chères manettes. A l’heure de la Wii et de la reconnaissance des mouvements, les boutons de manette pourraient passer comme étant inutiles voir démodés. Et pourtant, tout gamer vous dira que, pour certains jeux, rien ne vaut une vraie manette avec de vrais boutons. Depuis la Game & Watch de Nintendo et l’introduction de la croix directionnelle, de multiples essais ont été réalisés pour améliorer l’expérience des joueurs… avec plus ou moins de succès. Voyons ensemble les boutons Nintendo qui ont révolutionné l’histoire du jeu vidéo…

Nintendo, un pionnier du contrôleur de jeu

Nintendo a toujours été un pionnier en terme de contrôleurs de jeux vidéo. On lui doit notamment l’invention de la croix directionnelle, du stick analogique, des vibrations dans les manettes.. et bien sûr l’instauration de la détection des mouvements avec la Wii. Nintendo lui-même est cependant bien conscient que la détection des mouvements ne pourra jamais remplacer un bon vieux bouton. Quoi de plus immédiat, de plus simple et de plus confortable que de presser un bouton et de voir son personnage sauter immédiatement à l’écran?

Les 10 meilleurs boutons Nintendo

10 – Le bouton B du Wii Wheel

L'ingénieux bouton B du Wii Wheel.

L'ingénieux bouton B du Wii Wheel.

Eh oui, c’est peut-être anecdotique, mais Nintendo est le premier à avoir pensé à remplacer le bouton B de la WiiMote par un plus gros bouton. En effet, les premiers volants sortis sur Wii (notamment dédiés à Need For Speed et Excite Truck) étaient avant tout de vulgaires morceaux de plastique. Ils ne proposaient qu’un simple trou permettant d’accéder au bouton B de la WiiMote. A l’occasion de la sortie de Mario Kart Wii, Nintendo a développé son propre volant, le Wii Wheel. Ce dernier dispose d’un gros bouton B situé à l’arrière du volant qui, une fois pressé, active le bouton B de la Wiimote. Satoru Iwata, le président de Nintendo déclara à ce sujet que « le fait de faire simplement un trou pour le bouton B rendait difficile son accès par une petite main d’enfant, nous avons donc incorporé un bouton B sur le volant lui-même ». Merci Nintendo !

9 – Le bouton Eject de la Super Nintendo

L'imposant bouton Eject de la SNES.

L'imposant bouton Eject de la SNES.

Le bouton Eject de la Super Nintendo fait partie de ces boutons sur lesquels on aime appuyer.. rien que pour passer le temps. Situé entre les boutons Power et Reset de la SNES, le bouton Eject occupe une énorme place, ce qui en fait l’un des plus gros boutons présent sur une console de jeu. Comme son nom l’indique, le fait de presser ce bouton permet d’éjecter la cartouche de la console. L’éjection se fait avec une telle dynamique qu’il est difficile de résister et de s’empêcher de n’appuyer sur le bouton que dans l’unique but de voir sauter la cartouche de la console. Attention tout de même aux fans de ce bouton, ce dernier risque fort de ne pas fonctionner très longtemps si vous passez vos journées à éjecter des cartouches.

Le mécanisme d'éjection des cartouches de la SNES rappelle étrangement celui d'un grille-pain...

Le mécanisme d'éjection des cartouches de la SNES rappelle étrangement celui d'un grille-pain...

8 – Les gâchettes analogiques de la GameCube

Les gâchettes de la GameCube.

Les gâchettes de la GameCube.

Les gâchettes de la manette de la GameCube ont été un choix controversé. Après les gâchettes digitales de la N64 (le bouton peut simplement être dans l’état pressé ou dans l’état non-pressé), Nintendo a introduit avec la GameCube des gâchettes analogiques. Ainsi, il devient possible de détecter avec quel degré de force vous pressez le bouton. Ces gâchettes analogiques ne sont pas particulièrement bien adaptés aux jeux où il faut appuyer de façon rapide ou répétée sur les boutons mais prennent tout leur sens dans les jeux où il faut doser sa puissance. Ces gâchettes ont par exemple été utilisées dans les jeux de voitures. A l’instar d’une pédale d’accélération, vous allez d’autant plus vite que vous appuyez fort sur la gâchette. Ce type de gâchettes ont d’ailleurs été reprises sur X360 et PS3.

Les gâchettes analogiques de la X360.

Les gâchettes analogiques de la X360.

7 – Le bouton mystère de la manette Classique

classic_controller

Le bouton "mystère" de la manette Classique Wii.

Si vous possédez un Classic Controller pour votre Wii, peut-être avez-vous remarqué un mystérieux bouton entre les boutons ZL et ZR… Ce dernier permet d’enlever un petit cache et d’accéder à un non moins mystérieux port. Ce port sera-t-il utilisé pour brancher de futurs périphériques? Un kit vibration? Un dispositif de détection de mouvements? Certains bidouilleurs ont d’ors et déjà mis à profit ce port et l’ont utilisé pour y fixer leur WiiMote. Une sorte de magie énigmatique entoure en tout cas la présence de ce bouton sur le Pad…

Comment utiliser le bouton "mystère" pour fixer sa WiiMote.

Comment utiliser le bouton "mystère" pour fixer sa WiiMote.

6 – La gâchette Z de la Nintendo 64

La gâchette Z.. cachée à l'arrière de la manette N64.

La gâchette Z.. cachée à l'arrière de la manette N64.

Ressemblant à une sorte de trident, la manette de la N64 était un vrai ovni lors de sa sortie. La gâchette a fait de la Nintendo 64 la console naturelle pour les FPS. Quoi de plus intuitif que de presser cette gâchette exactement comme si l’on tirait avec un revolver? Par sa réalisation, sa forme et son positionnement, ce bouton a indéniablement fait entrer des jeux tels que GoldenEye ou Perfect Dark dans la légende.

GoldenEye.. un des meilleurs jeux N64.

GoldenEye.. un des meilleurs jeux N64.

5 – Le bouton rétro-éclairage de la GameBoy Advance SP

GBA-SP

Que la lumière soit...

Certains boutons ne brillent ni par leur touché, ni par leur esthétique.. C’est le cas du bouton Screen Light de la Game Boy Advance SP. Petit, difficilement accessible, assez peu agréable.. ce bouton a pourtant ouvert une nouvelle ère pour les consoles portables de Nintendo ! Ce bouton permet d’activer ou de désactiver le rétro-éclairage de l’écran. Il était enfin possible de jouer avec votre portable dans le noir (une version rétro-éclairée de la GameBoy, première du nom, avait déjà vu le jour, la GameBoy Light, mais elle a rapidement été éclipsée par la GameBoy Color). Des jeux GBA assez sombres tels que Castlevania : Circle of the Moon devinrent subitement jouables. En un mot, par ce bouton, la lumière fut. Biblique.

Avant la GBA SP, il fallait se débrouiller comme on pouvait pour jouer dans le noir...

Avant la GBA SP, il fallait se débrouiller comme on pouvait pour jouer dans le noir...

4 – Le bouton Power de la GameBoy

Le bouton Power de la GameBoy.

Le bouton Power de la GameBoy.

Il y a des boutons qui ne remplissent pas bien leur fonction, il y a des boutons qui font ce qu’ils doivent faire.. et il y a des boutons qui font mieux! C’est le cas du bouton Power de la GameBoy. Quoi de plus irritant que d’éjecter accidentellement un jeu DS lors d’une partie? Un tel accident était impossible sur GameBoy. En effet, lorsque vous enclenchez le bouton Power, non seulement il allume la console mais il verrouille également la cartouche à l’intérieur de la console. Le coin supérieur droit de chaque cartouche de GameBoy est légèrement découpé de façon à permettre ce système de lock. Quel autre bouton peut prétendre avoir imposé le design d’une cartouche?

Il en manquerait pas un morceau à cette cartouche..?

Il en manquerait pas un morceau à cette cartouche..?

3 – Les gâchettes de la Super Nintendo

Les gâchettes de la SNES.. ou comment ne plus se limiter à ses pouces.

Les gâchettes de la SNES.. ou comment ne plus se limiter à ses pouces.

La manette de la super Nintendo a représenté une évolution majeure par rapport à celle de la NES. Outre la configuration des 4 boutons de face en diamant (très pratique pour les jeu utilisant des combo de touches), cette manette est restée célèbre pour avoir introduit les gâchettes. En effet, jusqu’alors, les manettes ne mettaient que les pouces à contribution. Les gâchettes ont ouvert de nouvelles possibilités de jeu en permettant de jouer avec également avec ses index. Ceci permet des combinaisons de touches plus complexes et rend la manette de la SNES bien plus pratique que celle de la MegaDrive (les 6 touches y sont situées à l’avant de la manette). Et que serait un Street Fighter II sans les boutons ‘hard punch’ et ‘hard kick’ ?

Le Classic Controller reprend l'ergonomie de la manette de la SNES.

Le Classic Controller reprend l'ergonomie de la manette de la SNES.

2 – Le bouton A de la GameCube

manette_gamecube

L'essence même du bouton?

Gros, rond, central, agréable.. On pourrait en fait dire que le bouton A de la GameCube est Le bouton par excellence. Masahiro Sakurai, le développeur de Smash Bros, le décrit comme étant « le bouton d’accueil ». Iwata, le président de Nintendo, attribue la confection du bouton à Miyamato. Selon lui, le bouton occupe une place centrale sur la manette « de façon à ce que le joueur sache naturellement sur quel bouton appuyer en premier ». Finalement, si vos enfants, qui joueront peut-être directement avec des capteurs cérébraux, vous demandent un jour « Qu’est-ce qu’un bouton ? », vous pourrez leur parler de l’essence même du bouton : le bouton A de la GameCube.

Le bouton A de la Wiimote reprend la philosophie du bouton A de la GameCube.

Le bouton A de la Wiimote reprend la philosophie du bouton A de la GameCube.

1 – La croix directionnelle

La toute première croix directionnelle !

La toute première croix directionnelle !

Et la palme du meilleur bouton revient à.. la croix directionnelle ! La présence de la croix directionnelle (D-Pad en anglais) sur les manettes Nintendo pourrait sembler naturelle.. et pourtant, encore fallait-il y penser! La croix directionnelle a été inventée par Gunpei Yokoi en 1982 à l’occasion de la console Game & Watch Donkey Kong. Elle joue le même rôle que celui des sticks des anciens contrôleurs, bien trop encombrants pour une console portable. Avant son apparition, on retrouvait 4 boutons Haut Bas Droite Gauche distincts ou encore un disque métallique rond sur l’Intellivision. Nintendo a depuis breveté cette invention et ses concurrents ont dû se montrer imaginatifs pour élaborer leurs manettes respectives… Sega dissimula sa croix à l’intérieur d’un cercle plus large et Sony se cantonna à quatre boutons distincts pour sa Playstation. Preuve de son caractère génial, la croix initiale de Yokoi est restée pratiquement inchangée entre celle de la Game & Watch et celle de la DS ou de la Wii.

L'éternelle croix directionnelle signée Nintendo.

L'éternelle croix directionnelle signée Nintendo.

Bonus : les 5 pires boutons de Nintendo

Nintendo n’a pas toujours été irréprochable vis à vis de la conception de ses manettes de jeu.. Voyons maintenant un petit aperçu des plus mauvais boutons de Nintendo.

5 – Le bouton Z de la GameCube

Le bouton Z de la GameCube.

Voilà un bien étrange bouton.. Le bouton Z de la manette de la GameCube fait quelque peu « tâche ». Il rompt la symétrie de la manette et s’accorde mal avec ses lignes épurées. De plus, après avoir découvert le douceur et la précision des gâchettes analogiques L et R de la manette, il est bien difficile de s’adapter à ce petit morceau de plastique bien plus raide. On lui pardonnera cependant ces défauts car il permet d’accéder à quelques petits secrets de la GameCube :

  • Si vous maintenez pressé le bouton Z d’une manette lors du démarrage de la console, un son de style xylophone sera joué.
  • Si vous connectez quatre manettes et que vous maintenez pressés les quatre boutons Z, un autre son sera joué au démarrage.

4 – Les boutons Start et Select de la GameBoy

Les boutons Start et Select de la GB.

Face à l’efficacité et au confort des boutons A et B et du D-Pad de la GameBoy, les boutons Start et Select font pâle figure. Petits et peu pratiques d’accès, il est relativement délicat d’accéder à ces boutons dans le feu de l’action. Ceci se révèle agaçant lorsque vous désirez faire pause pendant une phase d’action. De plus, la texture en caoutchouc les rend peu engageants. Les mauvaises langues diront que ces boutons ressemblent plus à de petits vers de terre qu’à autre chose… Ils ont enfin le mauvais goût de s’user assez rapidement et il n’est pas rare qu’ils se retrouvent complètement enfoncés dans la console après une utilisation un peu trop intensive.

3 – Le bouton C du nunchuk

Le bouton C du Nunchuk.

Le bouton C du Nunchuk.

A l’instar du bouton Z de la manette de la GameCube, le bouton C présent à l’arrière du Nunchuk est un petit morceau de la plastique difficile d’accès. Il n’est malheureusement pas aussi imposant et pratique que son voisin le bouton Z. Les joueurs ayant de gros doigts auront également des difficultés à appuyer dessus sans actionner également le bouton Z. Comme quoi, malgré toute son expérience, Nintendo peut encore faire des erreurs dans l’ergonomie de ses contrôleurs de jeux… Point positif : certains fans se sont amusés à custumiser le bouton C du nunchuk.. La classe !

La version customisée du Nunchuk...

2 – Les boutons A/B de la première Famicom

Les boutons carrés de la Famicom.

A son lancement en 1983, les boutons A et B de la Famicom (la version japonaise de la NES) n’étaient pas circulaires mais carrés. Autant dire tout de suite qu’il était impossible d’effectuer de trop longues sessions de jeu sans que cela en devienne pénible pour les pouces. De plus, les boutons n’étaient pas encore réalisés en plastique mais en caoutchouc. Indépendamment du toucher peu agréable occasionné par le choix de ce matériau, ces boutons avaient tendance à rester coincés à l’intérieur de la manette lorsqu’ils étaient pressés trop fort. Heureusement, ces boutons ont rapidement été remplacés par les boutons ronds en plastique que nous connaissons.

La version remaniée de la manette de la Famicom.

1 – Le bouton synchro de la Wiimote

Le bouton synchro de la Wiimote.

Et la palme du plus mauvais bouton de l’histoire de Nintendo revient… au bouton de synchronisation de la Wiimote ! Il est en effet difficile d’imaginer un bouton plus petit et moins pratique d’accès. Si, au lancement de la Wii, il suffisait d’enlever le cache du compartiment à pile pour pouvoir accéder au précieux bouton, il est maintenant également nécessaire d’enlever la housse de la Wiimote. Et la démocratisation du Wii Motion Plus complique encore un peu plus la tâche… Certains constructeurs ont eu la bonne idée de commercialiser des batteries fournies avec un cache présentant un trou au niveau du bouton de synchronisation. Ce trou permet d’accéder au bouton sans avoir à enlever le cache, par exemple à l’aide d’un objet pointu comme un trombone déplié.

Vos boutons préférés

Et vous, quels sont vos boutons préférés? Quels sont pour vous les boutons les plus fonctionnels, les plus agréables ou plus novateurs..? N’hésitez pas à faire partager votre point de vue en laissant un commentaire sur le forum et en participant à ce petit sondage.
n

n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
n
Quel est votre bouton préféré?
  • Add an Answer
View Results

Source : magazine NGamer de Septembre 2009

Be Sociable, Share!
28déc