Aperçu L.A. Noire



Projet d’envergure chapeauté par Rockstar Games, L.A. Noire est en développement depuis de longues années et le soft s’est montré très présent ces derniers mois niveau actualité avec de nombreux trailers et autres screenshots savoureux! Au départ, c’était une société australienne nommée Team Bondi qui était en charge du projet, et Rockstar a rejoint l’aventure quelques temps plus tard afin de proposer un soft de plus grande ampleur et un budget bien plus solide par la même occasion! Ce nouveau jeu est donc développé par la Team Bondi, constituée par des gars qui ont bossé sur le très mitigé The Getaway (2002-PS2) et édité par Rockstar Games. Disponible depuis le 20 mai dernier sur XBox360 et sur PlayStation 3, le soft se présente en quelque sorte comme un GTA-Like teinté de phases d’investigation, le tout dans une ambiance de polar en plein milieu des années 1940. Véritable monde ouvert comme GTA, jeu d’action ou simple enquête policière? Voici un début de réponse avec ces quelques impressions basées sur la version PS3 d’un des titres les plus attendus de l’année 2011!

L’action se déroule en 1947 et vous allez vous mettre dans la peau de Cole Phelps, un policier qui commence sa carrière d’enquêteur à Los Angeles. A cette époque, la corruption et le crime font des ravages en Californie. Ayant reçu une distinction durant la Seconde Guerre Mondiale, Phelps est déterminé à se faire une place au sein de la police californienne et à lutter contre la violence qui envahit la cité des anges! Les premières enquêtes seront sur des affaires de meurtres assez banales sur fond de petites combines. Dans tous les cas il y a homicide et c’est le genre de dossier qui peut booster la carrière d’un jeune loup.

Le soft met un point d’honneur à respecter les codes du genre avec une mise en scène millimétrée. Plans de caméra travaillés, dialogues intéressants, tous les ingrédients d’un bon polar répondent à l’appel. Si l’histoire commence avec retenue, on sent que la route de notre rookie va être maculée de sang et parsemée d’embuches!

L.A Noire est un titre qui est techniquement très abouti! Gros travail sur les lumières, une bonne distance d’affichage, des temps de chargement bien camouflés, une ville vivante, bref on aura pas grand chose à reprocher à ce niveau là, mise à part une destruction des décors un peu trop légère pour un projet de ce calibre. Le gros point fort se trouve du côté des animations des personnages, notamment au niveau de la modélisation des visages! L.A. Noire affiche les protagonistes les plus naturels qu’on puisse croiser sur consoles de salon actuellement! Émotions, regards, tics divers et variés, ce nouveau procédé de motion capture est remarquable. L’immersion reste ainsi totale lors des phases de dialogue et cette avancée technique vous servira pour voir si une personne vous raconte des salades par exemple! Le jeu propose également le cycle jour/nuit avec une gestion des ombres et de la lumières très convaincante. Petite interrogation à propos de la météo, est-elle gérée comme dans un GTA IV, mystère pour le moment…

Le naturel des personnages est saisissant!

Après un Red Dead Redemption d’un bon cru, Rockstar se lance à nouveau dans un monde entièrement ouvert. Assimiler ce L.A. Noire a un GTA-Like serait une petite erreur puisque le soft propose une expérience bien différente c’est certain. Les phases de jeu proposées alternent entre la séquences de conduite dans les rues de la cité des anges, les séquences de gunfights musclées, et les moments d’investigations ponctués par des interrogatoires. Pour schématiser, le principe de recherche de preuves sur différents lieux rappellera un peu une saga signée Capcom nommée Phoenix Wright! Il faudra être particulièrement vigilant pendant les dialogues qui sont interactifs et vous laissent plusieurs choix de réponses, certains de vos interlocuteurs pourront se braquer si vous leur poser la mauvaise question. C’est à ce moment que vous devrez être attentifs aux nombreux tics du visage des personnages afin de vous guider sur la voie de la vérité!

La conduite s’avère intuitive et les sensations de conduite sont présentes. Manette en main, on sent bien le poids des différents véhicules et le côté rétro et raide de ces automobiles. Ces dernières sont assez fragiles et les sorties de route trop brutales seront généralement mortelles. A pied, lors des phases d’action, les développeurs se sont basés sur le travail effectué sur GTA IV, et il faut dire que ça fonctionne plutôt bien avec cette visée semi-automatique. On constate une certaine lourdeur du personnages lors des séquences de recherche de preuves.

Il faudra être attentif et observateur durant ces séquences!

L.A. Noire tire son identité d’une ambiance sombre bien maitrisée avec des thèmes d’époque et des bruitages très réalistes! Le point qui se démarque le plus est bien sûr le doublage qui est extrêmement propre! Une voix très bien choisie vient faire le point entre chaque chapitre pour recadrer la narration. L’acteur John Noble, qu’on a déjà pu croiser sur grand écran dans la Trilogie du Seigneur des Anneaux et dans la série télévisée Fringe, incarne d’ailleurs l’un des personnages du jeu et il en profite pour le doubler, du beau boulot avec une synchronisation labiale en bonne forme!

Ce petit carnet est une bonne idée, il référence les infos importantes et vous guidera dans les rues de L.A.

L.A Noire n’est pas le GTA-Like que tout le monde attendais, la Team Bondi et Rockstar ont décidé de proposer quelques chose de différent, une expérience basée sur l’ambiance et la narration! Prise de risque payante les amis, la sauce prend bien et les mécaniques sont particulièrement accrocheuses. On saluera également la performance technique assez dingue concernant la modélisation et l’animation des visages. Reste plus qu’à savoir si l’intrigue tient le coup durant tout le jeu et si les phases d’investigations restent intéressantes sur le long terme!

Petit trailer bien dark qui illustre bien l’atmosphère du titre:

Image de prévisualisation YouTube

Afin de vous prouver que les animations faciales sont complètement hallucinantes, voici un petit doc qui montre un peu les coulisses de cette technologie:

Image de prévisualisation YouTube

Merci à Tony Chang pour sa contribution dans cet aperçu!

Ciao les amigos!

Be Sociable, Share!
13juil