[Rétro-test] Fire Emblem: The Sacred Stones (GBA)



Rétro-test de Fire Emblem: The Sacred Stones sorti sur GameBoy Advance le 4 novembre 2005 et développé par Intelligent Systems. Fire Emblem est une série très connue dans le monde pour être surtout une grande saga de jeux tactical-RPG et pour nous offrir des jeux vraiment biens, on aura donc peu de chance de ne pas apprécier un Fire Emblem. Dans cet article , je vais donc prendre le temps d’essayer de vous faire découvrir un des opus de cette grande saga, qui mérite le respect. Installez-vous confortablement sur votre bon lit douillet et partons vers les continents de Magvel, où règnent des forces maléfiques…bonne lecture…*rideaux qui se ferment*

Je trouve cette jaquette magnifique personnellement..

Il y a fort longtemps, un continent, nommé Magvel,  séparé en plusieurs royaumes, vivait en paix dans le monde. Plusieurs royaumes étaient donc calmement en train de vivre leur vie, parmi eux: Grado, Frelia, Jehanna et Renais. Ces royaumes vivaient calmement et personne n’aurait pu prévoir quoi que ce soit entre ces royaumes. Cependant, Grado attaqua Renais, son ancien allié de toujours. Renais fut donc obligé de céder, mais la princesse de Renais,  Eirika, voulant connaître les raisons de cette guerre, décida de s’enfuir en compagnie de Seth, chevalier prêt à tout faire pour son royaume. Le jeu commence donc vraiment ici, l’aventure commence..

Pour finalement résumer globalement ce scénario: c’est un scénario classique. Un chevalier qui part à l’aventure avec une princesse, banal. Le scénario cependant est très accrochant: on a souvent envie de connaître la suite de l’histoire, ce qui nous pousse à finir le jeu dans ces derniers retranchements.  Personnages du jeu très attachants  par ailleurs, qui facilite l’accrochage au jeu en général. Une diversité de personnages est vraiment présente dans le jeu: on passe du grand et fort chevalier au petit enfant sans défenses. Gros point à noté sur ce Fire Emblem, lorsqu’un de vos personnages meurt au combat, vous ne pouvez plus le récupérer. Une stratégie s’installe alors dans le jeu, d’où la catégorie de ‘tactical-RPG’. (Hé toi là-bas, tu crois que je t’ai pas vu ? Tu peux ranger ton pop corn stp ? J’en ai fini avec le scénario la, faut passer à la suite maintenant..*musique :sissi:*

On peut ici apercevoir un duel entre un soldat et la princesse Eirika. Regardez bien les chiffres, ils représentent les points décris plus bas.

Comme dans tout RPG qui se respecte, une bande-son assez épique parfois fait surface. On distingue bien la diversité des thèmes, parfois certains thèmes ressortes, comme le thème principal: énergétique, dynamique. Parfois d’autres un peu plus tristes parviennent, et pour finir, lors des combats, le thème des duels. On aurait pu attendre plusieurs thèmes pour les duels, mais non, il n’y en a malheureusement qu’un seul et unique. Cependant, je ne peux pas vous faire parvenir l’émotion que les musiques dégagent, donc je vous ai fabriqué une petite vidéo dailymotion, avec quelques musiques du jeu..je sais, je suis trop gentil…

http://www.dailymotion.com/video/xoo4vl

(Vraiment désolé des fails de la vidéo parfois, je suis pas trop calé sur les vidéos..:x)

La carte du jeu..assez belle pour l’époque, mais surtout très lisible et très complète. On peut aussi apercevoir Eirika la princesse…

Le gameplay de Fire Emblem: The Sacred Stones serait trop difficile à décrire en allant à l’essentiel. J’ai donc décidé de vous faire un bref récapitulatif de toutes les choses vraiment intéressantes que nous pouvons apercevoir lors du jeu. Les bases du RPG bien connu, c’est souvent le combat au tour par tout. Ces combats regroupent certains critères à avoir pour vaincre tous ses ennemis. On y trouve presque toujours, ces critères:

- Le type de l’arme: Très souvent dans les RPG, vous pouvez avoir plusieurs types d’armes différents. Dans ce jeu, les types d’armes présents sont: les lances, les haches et la magie. Il y a un cercle vicieux lors du jeu concernant les armes pour les combats au corps à corps, mais aussi pour les magies, puisqu’il existe différentes sortes de magies (magie blanche, magie noire). Quelques exceptions surviennent cependant car des armes rares viennent chambouler le triangle des armes.. cependant faites attention ) votre type d’ennemis ;-)

- La précision: Encore une fois, dans tout les RPG qui se respectent, vous pouvez louper des attaques parfois. Cela est du à la précision de votre arme, dans ce jeu, elle est notée de 1 à 100. La précision prend un compte certains critères comme le lieu où vous combattez, les points de technique de votre arme, etc..

- La puissance de l’arme: Évidemment, comment savoir combien de PV’s font perdre les attaques sans puissance pour les armes ? C’est tout bête, il s’agit tout simplement d’un nombre qui feront perdre un certain nombre de PV’s à vos ennemis. (A noté: les armes sont très souvent beaucoup plus puissantes que les autres armes ;-))

- Le coup critique: Je vous rassure, nous ne sommes pas dans un jeu Pokémon, mais le coup critique est présent dans ce jeu, vous permettant de frapper un adverse 3 fois plus fort que la normale, pas mal non ? Le coup critique dépendra de l’arme que vous avez et des points de techniques de votre arme.

Je vais m’arrêter maintenant, car il y a encore beaucoup d’autres critères à prendre en compte. On peut donc s’apercevoir que le jeu dispose d’un gameplay riche et complet, beaucoup plus complet que son précédent opus d’ailleurs.  Il vous faudra donc constituer une équipe stratégique avec différents style de personnages pour subvenir aux besoins nécessaires pour vaincre les ennemies.  Vous pourrez recruter des personnages sur le champ de bataille en lui même.

Je vais terminer ce (grand) point sur le gameplay en citant une dernière amélioration: vous pouvez faire évoluer vos personnages! Le petit chevalier qui manie la lance deviendra donc un grand capitaine pouvant manier plusieurs armes en même temps. Cependant pour cela  il vous faudra atteindre minimum le niveau 10, et accompagnés votre personnage d’items. Un long périple est donc au rendez-vous ;-). J’en ai fini avec ce gameplay, Pika…Eirika va donc nous emmener visiter cette fois.. le seul grand point restant à voir…lequel?…les graphismes, mais oui!

Vous pouvez apercevoir ici l’un des boss du jeu, il est très simpliste mais excellent à vaincre

Contrairement à tout les autres points cités précédemment, les graphismes n’ont pas énormément changé. La carte reste la même: classique, mais très lisible, elle nous permet de nous repérer très facilement dans les nombreux endroits de ce jeu. Graphismes simples dans tout le jeu pratiquement: les animations de combats, les arrières plans. Certains flash-back apparaissent dans le jeu, et ils sont très bien distincts du présent par une petite touche ancienne aux graphismes.  Cependant, devant tout ses excellents points, il doit forcement y avoir un point noir, quelques chose qui cloche, on ne peut pas avoir un jeu parfait, non, pas maintenant, cela ruinerait mes rêves…*reviens sur Terre*

La cartouche du jeu, je la trouve, comme la jaquette, très belle x)

/!\Attention, point noir /!\

Les seuls gros points noirs du jeu résident sans doute dans la difficulté du jeu et dans la durée de vie du scénario en lui même. Une vingtaine de chapitres seulement contrairement à son précédent opus qui lui en contenait 30. Une possibilité vient cependant résoudre ce problème: vous pourrez refaire le scénario mais cette fois ci du côté contraire, avec l’autre protagoniste.  Quelques lieux se rajoutent aussi, histoire de débloquer des boss ainsi que de gagner des points XP facilement.

Le niveau du jeu, comparé à l’ancien opus encore une fois, a baissé. Certains disent que le jeu est dur, je leur accorde, mais il est sans doute moins difficile que Fire Emblem: Blazing Sword (l’ancien opus) mais ça ne reste qu’un détail…

Nous approchons pas à pas du dénouement de cet article  les amis, je vais donc vous faire une bref conclusion avant de terminer cet article avec deux interviews, de deux membres de code-ami.fr.

************************************

La conclusion:

Fire Emblem: The Sacred Stones possède de nombreux points supérieurs au précédent opus de la saga, mais quelques points font que le jeu aurait pu être meilleur. Cependant, le jeu offre un plaisir immense lorsque vous l’avez entre vos mains. Si un jour vous le voyez lors du brocante ou alors en occasion, n’hésitez pas, foncez dessus. Les fans de Fire Emblem seront comblés si ils n’ont pas encore testé le jeu.

*************************************

La zone bonnnuuuuusssssss!!

Comme je l’ai dit plus haut, nous APPROCHONS de la fin de l’article, ce n’est pas encore fini! Cette zone bonus contiendra aujourd’hui deux petites choses: deux interviews (deskan, rédacteur sur code-ami.fr et SUNNY Z, notre modérateur favori (:sissi:)) concernant le jeu Fire Emblem présenté dans cet article (qui j’espère vous a plu ;-))

Interview de deskan:

Rayman: « Comment as-tu trouvé le jeu en jouant pendant les premières heure où tu l’as eu ? »

deskan: Assez captivant, nécessitant de la logique , sans pour autant en oublier les bases d’un rpg, chasse à l’xp, etc.

Rayman: « Si tu aurais été le développeur du jeu, aurais-tu rajouter/retirer certains points?  »

deskan: J’aurais demandé à ce qu’eirika aie une tenue plus légè…hem. En fait, je pense que j’aurais bien aimé, en plus des persos déjà présent dans le jeu, un personnage rien qu’a soi auquel on aurait choisi sa classe de départ. Le jeu débute avec eirika et seth, j’aurai bien aimé que seth soit ce personnage, par exemple.

Rayman: « Comment trouvais-tu le jeu par rapport aux autres, à cet époque ? »

deskan: Plutôt dur et un peu glauque, pour plusieurs raisons: le fait que la plupart des monstres soient des revenants, ou que lorsqu’un héros meurt, c’est fini pour lui.. Pas de K.O, pas d’évanouissement, pas de retour possible du type qui rend l’âme.

Rayman: « Pour finir, ton avis sur le jeu est-il différent avec le recul ? Pourquoi ? »

deskan: Si je recule, je ne vois plus ma Gameboy, car je suis myope. Donc, mon avis ne change pas. Un bon jeu, mais un peu dur, et à ne pas mettre dans les mains des apprentis gamers. :)

Interview de SUNNY Z:

Rayman: « Comment as-tu trouvé le jeu en jouant pendant les premières heure où tu l’as eu ? »

Sunny: Oulà xD Bonne question ^^ »
Je suppose que je devais être captivé par le petit scénario sympatoche de ce jeu et bien trop concentré de sauver la peau de tous mes personnages (chose ardue par moments ) lors des différents chapitres .

Rayman: « Si tu aurais été le développeur du jeu, aurais-tu rajouter/retirer certains points ? »

Sunny: Voui certainement :x
J’aurai peut être innové au niveau du scénario que je trouve ultra redondant dans la plupart des Fire Emblem que je connais (ceux de la wii faisant exception :x) .
Sinon à part ça , je n’aurai pas fait grand chose de plus vu la qualité du jeu et les innovations salutaires présentes dans cet opus .
Exit les arènes (dont je trouve le principe stressant, frustrant au possible et trop aléatoire ) ou le boss leveling des FE classiques (sur lesquels il m’est déjà arrivé de passer plus de 3 heures à jouer au petit jeu : je frappe avec mon perso ayant un bas lv , je le met en sécurité avec un autre perso et j’attende que le boss récupère de la life pour pouvoir le taper de nouveau )
, cette fois-ci nous pouvions rencontrer régulièrement des petits monstres sur la map du jeu (enfin un peu de liberté dans Fire Emblem ** ) et booster nos personnages sans trop craindre d’en perdre un en chemin pour passer au chapitre suivant.
Idem , pour la possibilité de choisir l’évolution de ses personnages entre plusieurs classes , j’avais trouvé cette nouveauté absolument géniale et je regrette d’ailleurs énormément que les épisodes suivants n’aient pas suivi le mouvement.

Rayman: « Comment trouvais-tu le jeu par rapport aux autres, à cet époque ? »

Sunny:  Dur dur de répondre :x
Si j’avais acheté « Fire Emblem : The Sacred Stones » c’est justement parce que j’avais adoré le premier Fire Emblem sur GBA .
Il me semble avoir été un peu déçu par le scénario de « Sacred Stones  » que je trouvais un peu innocent voire niais , et manquant un peu de Pep’s et d’originalité par rapport à son ainé :x
Mais cela n’empêche pas que je l’ai bien aimé quand même et que pour rien au monde je ne me séparerai de ma bonne vieille cartouche ^^ »

Rayman: « Pour finir, ton avis sur le jeu est-il différent avec le recul ? Pourquoi ? »

Sunny: Étant donné que cela fait un sacré bail (10 ans voire plus ^^ »  (ps de rayman: trouvez l’erreur :p)) que je n’y ai pas joué , mon avis concernant ce jeu doit être sacrément différent de celui que j’aurai pu avoir quand j’étais à fond dedans ^^ »

Mon article se termine donc après la fin de ces deux interviews. J’espère que vous avez apprécié cet article autant que moi j’ai apprécié l’écrire. J’espère aussi que vous en savez maintenant un peu plus sur ce jeu qui mérite vraiment d’être joué. Je remercie au passage deskan et SUNNY Z qui ont acceptés de répondre à mes questions ;-)

Et comme on est dans un RPG, avec des attaques, coups critiques, et précisions…

Pikkkaaaaaccchhhuuuuuuuuu!!!

Be Sociable, Share!
24avr