Test The Last of Us



Cover last of usThe Last of Us Ellie

 

Après des mois d’attente à esquiver les différents trailers, l’heure du grand verdict a sonné pour The Last of Us. Crash Bandicoot ou encore Jak and Daxter, de nos jours les joueurs veulent visiblement des expériences de jeu beaucoup plus réalistes, plus immersives que ces plate-formers colorés et le studio Naughty Dog l’a parfaitement compris. Les trois softs qui composent la trilogie Uncharted sont d’ailleurs pensés comme des blockbusters qui ont permis à la PS3 de se faire une place au soleil aux Etats-Unis et en Europe. Après ce succès critique et commercial, le studio américain a décidé de se lancer dans un nouveau projet qui mise sur un savant mélange d’émotion et d’action à travers un Third Person Shooter. Disponible en exclusivité sur PlayStation 3 depuis le 14 juin dernier, ce cocktail subtil d‘Action et de Survival Horror édité par Sony mérite t’il d’être sous les feux de la rampe? Avons-nous entre les mains la vision ultime de l’aventure façon Naughty Dog? The Last of Us sort de l’ombre dans ce test complet!

The Last of us 1 vue

 

Un duo sur la route de la légende

Il y a eu pléthore de mondes post-apocalyptiques dans le jeu vidéo, s’inspirant souvent de la littérature ou du septième art. La terre est à nouveau menacée mais cette fois c’est un champignon qui va mettre l’humanité à genoux. La vie est réduite à la survie et la population mute peu à peu à cause de spores qui contaminent l’air ambiant. Une fois infecté, l’être humain devient particulièrement agressif et s’attaque aux non-infectés pour transmettre le virus. Cette catastrophe a fait vaciller l’autorité et les survivants comptent sur l’action des Lucioles, une sorte de résistance terroriste qui milite pour que les conditions de vie s’améliorent malgré le chaos ambiant. C’est dans cette Amérique en ruine que vous allez devoir évoluer au fil des saisons pour le salut de notre civilisation. L’aspect survie à tout prix rappellera forcément le film La Route avec Viggo Mortensen.

The Last of Us 5 cinématique OK

 

Un duo aussi improbable qu’attachant

The Last of Us vous propose de suivre le voyage de Joel et Ellie, deux personnages qui devront tout faire pour rester en vie et qui vont apprendre à évoluer ensemble. Ce qui de base était un simple contrat va tourner en véritable périple aux enjeux cruciaux pour l’avenir de l’espèce humaine. Doté d’une mise en scène très cinématographique, le titre joue avec les émotions de celle ou de celui qui tient la manette. La relation entre ce daron qui a perdu foi en l’humanité et cette ado qui bouleverse son monde est l’élément central de l’histoire. Le chemin sera parsemé d’épreuves chocs avec des rencontres bouleversantes particulièrement bien amenées. Malgré le côté dramatique de la situation, des petites pointes d’humour viennent apporter un peu de légèreté à l’ensemble. The Last of Us vous absorbe comme une tornade du début à la fin, notamment grâce à des personnages secondaires attachants et profonds.

The Last of Us 2

Beauté sinistre 

Reprenant le moteur d’Uncharted 3, The Last of Us offre une direction artistique radicalement différente de son lointain cousin. Si le scénario est teinté de grisaille, ce n’est pas le cas de la réalisation qui réussie le tour de force de constamment se renouveler. Le jeu vous permettra de découvrir des environnements urbains mais aussi des espaces plus sauvages en pleine nature. L’eau et la végétation jouent un rôle capital et sont omniprésents pour sculpter ces paysages de désolation. Les scènes en ville rappelleront d’ailleurs très fortement le film Je Suis une Légende. Les éléments et les saisons n’ont pas été oubliés et les décors évolueront constamment. Difficile pour Joel et Ellie d’y voir quelque chose dès lors que l’orage gronde en pleine nuit. Les séquences en intérieur fourmillent de détails qui nous rappellent qu’il y avait de la vie en ces lieux. Il est très rare de voir un monde en ruine aussi coloré et cohérent. Malgré tout, on peut parfois observer quelques bugs visuels (léger clipping, éléments du décor qui disparaissent) mais la griffe The Last of Us reste totalement maîtrisée!

The Last of Us 4 Fight

Un soin tout particulier a été apporté à la modélisation des deux protagonistes principaux. En effet Joel et Ellie sont crédibles en pleine action mais aussi lors de plans plus rapprochés durant les cinématiques qui sont très impressionnantes. Joel a souvent cet air mélancolique alors qu’Ellie semble toujours très sûre d’elle, cette réussite technique permet de transmettre d’avantage d’émotion. De plus, les personnages interagissent les uns avec les autres mais aussi avec l’environnement qui les entoure. Le bestiaire inquiétant n’est pas en reste avec un design qui colle parfaitement à l’évolution de ce champignon qui décime l’humanité. On reprochera cependant le nombre assez limité de type d’infecté même si des survivants humains viendront vous bloquer la route. On note aussi une gestion des ombres et de la lumière très poussée qui ne nuit en rien à la fluidité.

The Last of Us 6

FILF or no to FILF!

Si vous avez joué aux titres majeurs de cette génération, vous allez découvrir un héros disposant d’une palette de mouvement inspirée de ce qui se fait de mieux. Comme avec Nathan Drake, la caméra est placée dans le dos de Joel, ce dernier est beaucoup plus lourd que le héros d’Uncharted avec des mouvements moins vifs et l’absence de roulade. Malgré son age avancé, ce bon vieux FILF vous surprendra en passant très naturellement de l’utilisation d’une arme à feu au corps à corps dans lequel il excelle avec une rare violence. Courir, grimper, crapahuter, se mettre à couvert, Joel a de nombreuses ressources.

The Last of Us 7 fight

Mieux que Belmondo!

Le pad de la PS3 est pleinement exploité afin de fournir une jouabilité riche et confortable. La croix directionnelle est par exemple utilisée pour accéder à votre sac à dos car il n’y a pas de pause dans The Last of Us, tout s’effectue en temps réel pour faire grimper la pression. Il faudra aborder les différents types d’ennemis de manière adaptée, certains sont sensibles au son alors que d’autres possèdent une vue perçante. L’intelligence artificielle est assez bluffante et s’amuse à jouer avec l’environnement. Les adversaires humains développent des stratégies très poussées pour vous faire la peau! Ellie ne tombe pas dans le cliché du boulet notoire qui ne sert à rien et elle participe pleinement à l’action en faisant des diversions ou en attaquant l’ennemi. Une fois chaque touche assimilée, The Last of Us offre des possibilités très étoffées et des situations qui s’abordent de différentes façons. Ouvrir l’œil sera une nécessité afin de collecter des matériaux qui vous permettront de confectionner de nouveaux objets (kits de soin, armes diverses qui s’useront après chaque utilisation etc) car vous devrez absolument vous bricoler une partie de votre équipement à l’aide du système de craft. A noter qu’il est possible d’utiliser l’ouïe de Joel pour repérer vos cibles, mais cette option plombe totalement le côté infiltration/survie du soft, un outil à éviter… Il faudra donc fouiller chaque pièce car les ressources se font rares même si le titre offre un arsenal étonnement varié. Les sensations de jeu sont intenses, cela se lit sur le visage de Joel et on a rarement vu un héros de jeu vidéo donner autant de sa personne!

Une atmosphère pesante

L’ambiance sonore fait véritablement partie du gameplay. Il va falloir tendre l’oreille pour progresser sans encombre. Si Battlefield 3 offrait une qualité sonore soignée, The Last of Us pousse le vice plus loin avec des effets sonores qui évoluent constamment (bruits de pas sur le sol qui changent en fonction du revêtement, claquements des ennemis, commentaires des escouades, acoustique des salles, détonations etc…). Si les voix sont disponibles en Français, de grâce laissez-vous tenter par la version originale plus immersive et plus naturelle. Durant l’aventure, les personnages parlent souvent ensemble et cela apporte une certaine complicité au duo. Si les musiques se font très rares, les quelques compositions n’arrivent jamais par hasard et viennent compléter une ambiance sonore d’une grande richesse à l’aide de sonorités acoustiques ou plus tribales. Les ennemis n’hésiteront pas à vous insulter pour vous faire sortir de votre trou au risque d’énerver le FILF!

The Last of Us 8

Les combats au corps à corps ne font pas dans la dentelle

Durée de survie

On peut dire que c’est un modèle du genre, le bon élève avec ses 20 heures de jeu sans temps morts. La mise en scène fait en sorte que le joueur ne s’ennuie jamais en alternant les phases d’action et les séquences plus posées qui laissent la part belle à l’exploration. Le soft propose de base quatre niveaux de difficulté avec possibilité de débloquer un New Game + et un mode survie. En normal The Last of Us n’est pas un jeu facile, mais c’est un challenge qui se veut progressif. Si vous foncez dans le tas comme un sagouin l’agressivité des infectés se fera immédiatement ressentir. Le jeu possède pas mal d’éléments à débloquer ainsi qu’un mode multijoueur en ligne qui s’appuie sur celui d’Uncharted 3.

Verdict:

Points forts: Une mise en scène à la baguette pour une histoire renversante, un duo particulièrement attachant, une réalisation marquante, un gameplay melting-pot millimétré, une durée de vie très intéressante, une ambiance sonore grandiose

Points faibles: Du clipping très léger, des éléments du décor qui « pop », des miroirs un peu tristes, Network Pass…

Les petits gars de Naughty Dog ont réussi leur pari en s’affranchissant de l’aura pesante d’Uncharted. En piochant des idées ici et là, The Last of Us se démarque grâce à une réalisation flamboyante, une direction artistique grisante et aussi grâce à un scénario aussi prenant qu’un grand film. Le périple de Joel et Ellie à travers cette Amérique au fond du gouffre vous scotchera de bout en bout. The Last of Us laissera une emprunte indélébile sur la PlayStation 3, sur cette génération de console, mais aussi sur l’avenir du jeu vidéo!

The Last of Us ending

Un énorme merci à Tony qui a pleinement participé à ce test

Ciao les amigos!

Be Sociable, Share!
28juin