Test Watch dogs Wii U: que vaut cette version ?



 

Salut les gamers,

Sorti depuis quelques jours maintenant la version Wii U de Watch Dogs aura su se faire attendre, déjà disponible sur les next-gen ainsi que sur PS3, Xbox 360 et PC Ubisoft a préféré reporté la sortie pour peaufiner un peu plus le jeu avec le gamepad. On peut imaginer pleins d’interactions avec ce second écran mais au final que vaut vraiment cette version par rapport à ces consoles concurrentes ? Nous allons voir cela maintenant dans ce test, bonne lecture.

 

 

 

Alors pour commencer voyons d’abord le jeu en lui-même, l’univers qu’il comprend.

Vous incarnez un hacker nommé Aiden Peace dans la ville de Chicago, personnage principal du scénario, celui-ci a perdu sa nièce dans un accident et va donc chercher à retrouver les assassins en question mais à part le fait que plusieurs alliés viendront en aide à Aiden dans sa quête de justice sachez que la ville est particulièrement avancée niveau technologie. Il s’agit d’un programme informatique nommé le ctOS qui gère les nombreuses infrastructures allant des feux de signalisation aux métros, même des données personnelles des gens sont sauvegardées.

Un groupe d’opposant nommée DedSec refuse de se voir contrôler par le ctOS et à décidé de retourner ce programme informatique à leurs avantages, ils ont su trouver une fail et peuvent à leurs tours pirater les données de chaque citoyen, c’est ce qu’Aiden peut également faire.

Il faut compter au moins 20 heures pour la durée de vie du scénario, ce qui est tout de même plus que convenable.

Comme vous l’aurez sûrement deviné le jeu se déroule en open-world à la manière d’un GTA-like: possibilités de piloter et voler des véhicules, d’accomplir des missions annexes ou mini-jeu, des courses poursuites intenses contre les flics… ajoutez à cela le fait de pouvoir pirater de nombreux éléments pour en tirée à votre avantage. Chacun des PNJ que vous scannez ont tous des données différentes (leurs métiers, leurs passions…) vous pourrez même obtenir des codes d’accès pour retirer de  l’argent dans l’un des guichets bancaires répartis un peu partout dans la ville. Mais pour avoir la possibilité de consulter toutes ces données il vous faudra prendre le contrôle d’un centre ctOS dans chaque secteur.

Les centres ctOS stockent toutes les données des citoyens et pour s’en servir par la suite il faut réussir à infiltrer ces complexes en évitant tous les gardes. A chaque fois plusieurs solutions s’offrent à vous: soit par la force ou par la discrétion, et justement ce dernier est particulièrement réussi. On peut enclencher un chariot élévateur pour attirer un ennemi et le neutraliser dans son dos ou alors carrément pirater le téléphone d’un garde pour que l’un de ces contacts lui envoie un texto ou pour le faire sonner tout simplement. A noter que l’IA de l’ennemi est plus que correct, ils ne restent jamais bien longtemps à un endroit ou ils ont été attirer et peuvent vous repérer rapidement.

Il en est de même lors des combats, les ennemis se déplacent stratégiquement entre chaque couverture pour essayer de prendre le dessus sur le champ de bataille donc si vous restez longtemps au même endroit vous avez peu de chances de progresser… concernant le système de combat avec les armes et tout c’est du shoot-gun classique: un viseur a disposition et possibilité d’utiliser des objets secondaires comme des grenades a fragmentation ou des « Blackout », ce dernier permet de neutraliser temporairement le ctOS à travers un bing-bang électrique dans toute la ville.

 

 

Venons en maintenant aux missions annexes et aux différents modes multijoueur, et là croyez moi c’est du très lourd au niveau contenu. En effet le jeu propose différentes sous mission comme les planques de gang ou il faut s’infiltrer dans une base ennemie et neutraliser une cible bien précise. On a également les contrats de fixeurs qui feront appel ici a vos talents de conduite et d’hacking, on vous donne là aussi une cible à neutraliser au travers d’une course-poursuite, chaque mission comprend un système de classement mondial montrant ceux qui on fini une mission le plus rapidement possible.

Au niveau des modes online nous en comptons 4 dans cette version: le profilage, le piratage, les challenges ctOS mobiles et les courses (le mode 4 contre 4 n’est pas présent). Je ne vais pas rentrer plus en détails sur ses différents modes mais sachez qu’il y a suffisamment des joueurs sur ce jeu et donc l’attente n’est jamais très longue.

Pour finir que dire sur cette version qui a eu du mal à sortir sur la console de salon ? Mise à part le fait que le gamepad peut afficher la carte du jeu en direct on peut remarquer quelques ralentissement lorsqu’on se déplace ce qui peut gêner le joueur lorsqu’il découvre le jeu, quelques petits bugs peuvent survenir parfois.

 

La carte montre tous les éléments en direct sur la télé comme la police mais aussi les différents mini-jeux, seul fonction en plus comparée aux autres consoles.

 

 

 

C’est un jeu que j’attendais avec grande impatience cette année, surtout pour les modes online qui m’ont vraiment fait kiffer lors des trailers. Vu que je n’ai pas toucher aux autres versions ce fut une découverte totale et riche en surprise. Un très bon jeu à faire pour ceux qui ne l’ont pas encore acheter. Bon jeu les gamers et passez de bonnes fêtes de fin d’année.

 

 

 

Be Sociable, Share!
29déc