The Mugen Movie Show: Episode 14 (spécial Halloween)



clap-copie-1Cinema-intro-300x191

Le Movie Show a peiné à se frayer un chemin au milieu de l’actualité dense du jeu vidéo de cette année mais Halloween est le moment idéal pour s’envoyer une session film de qualité. Au programme trois œuvres comme le veux le programme classique avec pour une fois des long-métrages assez récents. Enfilé votre masque le plus crade, c’est parti!

liste_Les-crimes-et-Halloween_7749

Wolfman

Wolfman-final-small

Plus connu pour des films comme Jumanji ou Captain Ameria: The First Avenger, Joe Johnston fait parti de ces réalisateurs qui ont tenté leur chance sur des projets très épineux de remake. Arrivé en salle à l’origine en 1941 sous le titre The Wolfman, le film mettait en scène un personnage frappé par un mal étrange qui le conduira dans un état de bestialité incontrôlable. C’est bien évidemment de lycanthropie qu’il s’agit et le remake de 2010 s’appuiera sur ces bases solides. Joe Johnston est connu pour être un homme pointilleux et assez attaché au détail, ce qui transparaît d’ailleurs dans ce film avec un travail remarquable sur la lumière et les costumes.

nbc-adaptation-de-wolfman-et-telenovela-surnaturelle-une

Forcé de revenir à Blackmoor en Angleterre pour régler un drame familiale, le comédien Lawrence Talbot ( interprété par l’incroyable Benicio Del Toro) doit revenir sur les terres de son père après des années sur les planches à incarner différents rôles pour le théâtre. Retrouvé complètement déchiqueté, le frère de Lawrence est mort dans des circonstances troubles et sa fiancée (la douce Emily Blunt) est en quête de la vérité. Lawrence, le personnage principal va alors se lancer sur la piste du meurtrier de son frère et tenter de retisser des liens avec son père (Anthony Hopkins).

2850_5

Esthétiquement très ancré sur des bases classiques, le maquilleur Rick Baker a effectué un énorme boulot pour que le loup-garou conserve son design d’origine. La bête se fond complètement dans des décors réels assez fous et avec la richesse de l’architecture de la région. Pour la partie musicale, c’est le très célèbre Danny Elfman qui s’y colle avec un thème principal qui a forcément dû inspirer les compositeurs du jeu Bloodborne. Un film qui vaut vraiment le détour grâce à un travail d’habillage soigné et une ambiance très réussie. Le casting réserve son lot de surprises et les acteurs tiennent parfaitement leurs rôles. »A Werewolf! »

Conjuring: Les Dossiers Warren

21002526_20130430172022533

Sans aucun doute le film le plus connu de ce trio, Conjuring est arrivé en salle en 2013. Le film vous propose de suivre les enquêtes de deux parapsychologues . Ce duo de spécialistes des sciences occultes a d’ailleurs véritablement existé et officiait dans les années 1970/1980. James Wan, le réalisateur du premier Saw, s’est lancé un nouveau défi avec un long métrage au rythme parfaitement dompté. Patrick Wilson (Watchmen) et Vera Farmiga (Les Infiltrés) sont les têtes d’affiche de cette histoire. Les inconditionnels de Band of Brothers reconnaîtront forcément Ron Livingston alias Nix en bon père de famille en chemise à carreaux!

the-conjuring-2-les-dossiers-warren-storyline

Conjuring utilise tous les codes du film à suspense de manière quasi scolaire et la sauce prend parfaitement et permet au long métrage de s’inscrire dans les meilleures œuvres du genre de ces dernières années. Après avoir emménagée dans une grande maison au calme dans le Rhode Island, une famille est confrontée à des phénomènes inexplicables dès la découverte d’une entrée vers le sous-sol de la battisse. L’église elle-même semble dépassée et les Warren sont sollicités pour enquêter sur ce dossier brûlant qui menace de plus en plus les enfants.

21015613_20130626154441801.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

En terme de son, le film met le paquet et il est préférable d’en profiter avec un volume assez soutenu afin de décoiffer mamie. Le propos reste très classique mais Conjuring arrive à se démarquer avec toutes les qualités illustrées ci-dessus. Les amateurs peuvent se réjouir puisqu’une suite est prévue pour l’été 2016 avec encore une fois James Wan aux manettes!

conjuring201302

It Follows

424397

It Follows est un film d’horreur américain qui s’est notamment fait remarqué lors de certains festivals comme Deauville ou encore Gerardmer. David Robert Mitchell écrit et réalise le film qui met en scène la fraîche et très charismatique Maika Monroe. Un peu comme dans un Slasher, elle sera poursuivie et devra sauver sa peau. Bien évidemment il y a une subtilité avec une histoire particulièrement originale et en phase avec son temps.

it follows film still

Inspiré par des classiques comme le Halloween de John Carpenter, la réalisation de It Follows est brillante et souvent ingénieuse. Le rythme assez lent du film ne plaira pas à tout le monde mais on sent que le chef d’orchestre maîtrise parfaitement son sujet et a baigné dans cette univers du film d’horreur. Une oeuvre qui ne laisse pas indifférent du tout et qui fait en plus tourner le cerveau à plein tube.

it-follows-tv-spot-story-

Revenons un peu sur le casting constitué de jeunes débutants qui jouent parfaitement bien et évitent de tomber dans le cliché du film « teenagers ». Mention spéciale pour la soundtrack du film absolument divine qui est un bel hommage aux compositions de Carpenter avec des gros claviers. D’ailleurs le compositeur qui travaille sur It Follows a bossé sur le jeu Fez, comme quoi le jeu vidéo peut servir de tremplin.

slasher-suspects1

Halloween reste une célébration très attendue pour tous les amateurs de cinéma car c’est l’occasion rêvée de se réunir autour d’un genre qui reste dans l’ombre le reste de l’année. Les films présentés sont cependant à réserver à un public averti. Bonne séance à vous!

w9616-scsamurai-champloo-posters-tm-216x300-1

Ciao les amigos!

 

 

Be Sociable, Share!
28oct